top of page
  • Photo du rédacteurPole territorial Eap

Newsletter n°19 - Le sentiment d'injustice

Chers membres des écoles coopérantes du Pôle EAP,  


Pourquoi a-t-il droit à plus de temps que moi ? 

Pourquoi a-t-il moins d’exercices que moi ? 

Pourquoi la charge du facteur est-elle toujours attribuée aux mêmes ? 

Comment désamorcer ce sentiment, légitime, d’injustice ressenti par beaucoup et exprimé par certains ? 


Comment faciliter l’intégration des élèves à besoins spécifiques au sein de leurs pairs ? 

 Le sentiment d'injustice  C’est entre l’âge de 4 et 8 ans que les premiers sentiments d’injustice peuvent apparaître. C’est durant cette période que nous prenons conscience de notre individualité et de nos différences aux autres. Mais à tout âge, nous pouvons ressentir un sentiment d'injustice. Cela se produit principalement lorsque deux paramètres apparaissent : 

⚠️ la situation échappe à notre contrôle

⚠️ notre vision des choses “justes” est bafouée 



Différenciation et aménagements raisonnables 

Comme vous le savez, certains élèves ont besoin d'aménagements. Qu'ils soient comportementaux ou matériels, ces derniers peuvent être ressentis comme illégitimes aux yeux des pairs. L’atmosphère de la classe peut être moins chaleureuse et les relations entre les élèves moins positives (méfiance, ressentiment, jalousie et conflits,…).


Mais que faire ?  

Que ce soit dans le fondamental ou dans le secondaire, pourquoi ne pas mener en groupe des situations pour faire "vivre" le "trouble" à tous les élèves de la classe ? Le but n'est évidemment pas de mettre les élèves en situation de difficultés pour le plaisir. Il n'est pas non plus question de stigmatiser l'élève "dys" en le pointant du doigt... mais réaliser une telle session pourra peut-être aider la classe (ou les professeurs) à prendre conscience de ce que vit, au quotidien, un élève avec des difficultés avec et sans aménagements


Et pourquoi ne pas faire appel au Pôle ? 

Nous pouvons venir dans votre école, dans votre classe, durant maximum 2 périodes, pour animer un atelier de "sensibilisation aux troubles". Nous nous adapterons au niveau de la classe (fondamental ou secondaire).  Au programme : mettre la classe en situation, partager avec les jeunes leurs impressions/ressentis, trouver ensemble des aménagements à mettre en place, les tester pour comprendre dans quelles mesures ils peuvent pallier les difficultés. 


Quelques ouvrages pour la classe 



« Ne luttez pas pour être un meilleur enseignant que tout le monde. Soyez simplement un meilleur enseignant que vous ne l’auriez jamais cru. » 

Robert John Meehan (auteur et éducateur). 


L’équipe du Pôle EAP

Faire vivre les différences
.pdf
Télécharger PDF • 259KB

10 vues

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page