top of page
  • Photo du rédacteurPole territorial Eap

Newsletter n°18 - Le stress à l'école

Chers membres des écoles coopérantes du Pôle EAP, 


De plus en plus de jeunes sont stressés d’aller à l’école. 

Des exigences parentales, en passant par l’angoisse de la performance tout en comptabilisant la pression personnelle, les bonnes notes, les examens, les bulletins, de mauvaises expériences scolaires, des troubles d’apprentissage et/ou des besoins spécifiques, … il y a tant de raisons d’exister dans cette tension nerveuse …  et ici, il n’est question que de l’école !


Le stress, késako ?  

Selon l’O.M.S, le stress est un état d’inquiétude ou de tension mentale causé par une situation difficile. Il s’agit d’une réponse humaine naturelle qui nous incite à faire face aux menaces auxquels on peut être confronté.


Les risques  

Les conséquences du stress à l’école sont nombreuses. Un environnement devient stressant lorsque l’individu un faible contrôle de la situation. Il se sent vulnérable et, par conséquent, le risque d’échec, d’absentéisme et de décrochage scolaire sont bien plus présents chez les jeunes présentant ce stress.     


Respi’activer son système nerveux 

La cohérence cardiaque est une technique de respiration et de relaxation qui permet de réguler son stress. La cohérence cardiaque a de nombreuses vertus comme la régulation de la respiration et par conséquent, du système nerveux.  

Selon les neurosciences, le cœur est un cerveau secondaire et la cohérence cardiaque est un état de la variabilité cardiaque qui entre en cohérence avec la respiration. 

Les bienfaits sont nombreux : une réduction de l’hypertension, une baisse du niveau de cortisol (hormone du stress) et une meilleure concentration sont notamment des effets essentiels pour être serein à l’école.  


Comment procéder ?  

Tout d’abord, il faut s'asseoir confortablement, en se tenant droit et en étirant la colonne vertébrale. 

 La pratique de la cohérence cardiaque se résume au nombre 365

3Trois fois par jour (en matinée en rituel, en après-midi au retour de récréation ou en fin de journée avant de repartir à la maison). 

6: Six respirations par minute, c’est-à-dire une inspiration de cinq secondes, suivie d’une expiration de cinq secondes 

5: Pendant cinq minutes 

L’exercice peut être proposé avant une évaluation pour détendre un jeune stressé. 


« Lorsque l’esprit est libre, tout est libre autour de soi »

Kōan 


L’équipe du Pôle EAP,  


7 vues
Post: Blog2_Post
bottom of page